le catalogue

Hyènes / Radeaux, La Collection des quatre-vents


Titre : Hyènes / Radeaux
Metteurs en scène

Genre : Drame historique

Date parution : 07-01-2011

EAN : 9782749811734

ISBN : 978-2-7498-1173-4

Prix : 13,00 €

Auteurs

Christian Simeon

Traducteurs ou adaptateurs

Nombre de personnages : 4 Homme(s) / 1 Femme(s)

Durée : 00:00:02

Distribution

Hyènes ou le Monologue de Théodore-Frédéric Benoît a été créé le 29 mars 1997 au Dix-Huit Théâtre à Paris, dans une mise en scène de Jean Macqueron avec Michel Fau, puis repris à L’espace Saint-Bénézet au festival d’Avignon en 1998.

Radeaux est une pièce de théâtre née d’un livret d’opéra commandé par le metteur en scène Jean-Marie Lejude. L’opéra Radeaux écrit en
collaboration avec le compositeur Xavier Rosselle a été créé au Grand Théâtre de Reims le 27 novembre 2009, sous la direction de Ruth Schereiner avec les chanteurs Ghyslaine Raphanel, Matthieu Lecroart, Steeve Brudey, Mathieu Muglioni et les comédiens Ghassan El Hakim et Pwembe Mwanaku. La traduction des textes a été réalisée par
Olivier Longué pour l’espagnol et par Ghassan El Hakim pour l’arabe.

Résumé

Hyènes : Le 15 juin 1832, Théodore-Frédéric Benoît est condamné à mort pour le double meurtre de son amant et de sa mère. Il sera guillotiné sans qu’on établisse la preuve de sa culpabilité.

« Au-delà de la peine de mort, le texte parle de la frontière terriblement sinueuse entre réalité et affabulation. Le personnage séduit et irrite en même temps. Il promène le spectateur sur le fil d’une parole imprévisible, changeante, vulnérable. Pour un acteur, la partition est prodigieuse. Elle n’est pas datée et pose la question de la limite de nos actes : jusqu’où peuvent-ils nous échapper ? Le tutoiement et l’adresse au public sont de rigueur : c’est sa dernière histoire d’amour avant de mourir. » Michel Fau



Radeaux : À Paris, en 1818, Géricault peint le naufrage de la Méduse, un scandale politique. De 2004 à 2009, entre Abidjan, Tamanrasset et Alger, Youssef, un jeune Ivoirien fuyant la guerre et la misère, tente de gagner l’Espagne, à la poursuite du mirage européen.

À deux siècles d’écart et sur deux continents, ces deux quêtes impossibles se chevauchent, s’interpénètrent, se répondent, pour s’achever sur une même image, le « radeau de la Méduse ».

Ajouter au panier